Blog

Réduire nos déchets électroniques en achetant du neuf ou de la seconde main ?

La production effrénée d’appareils et d’objets en tout genre est soutenue par une consommation mondiale sans cesse croissante. En plus de la demande croissante, un autre point qui soutient cette production est le désir de changement, et l’obsolescence rapide de nos possessions. Cependant, profiter d’un appareil neuf se fait souvent au prix d’un impact écologique fort : les appareils délaissés deviennent des déchets électroniques nocifs. Opter pour les achats de seconde main peut-il constituer dans ce contexte une solution prometteuse ?

Les articles de seconde main seraient-ils plus avantageux que le neuf ?

Pour toutes les générations, il devient aujourd’hui capital de faire des choix plus responsables, notamment sur un plan écologique. Cela passe indiscutablement par une consommation avec un impact écologique amoindri. Pour les jeunes et ceux qui le sont moins, une bonne manière de préserver l’environnement et de diminuer la course à la production des entreprises industrielles peut être de choisir les produits de seconde main.

Pour les appareils utilisés au quotidien comme un téléphone ou un ordinateur, faire le choix de produits reconditionnés est une tendance dans l’air du temps. Un appareil seconde main coûtera bien moins cher pour le consommateur qu’un modèle neuf. Mais en plus, il est intéressant de noter que les appareils ayant déjà servi ont l’avantage d’avoir fait leurs preuves auprès d’un premier consommateur.

L’obsolescence des produits électroniques aujourd’hui

De plus en plus de consommateurs font les frais de l’obsolescence programmée ou de la courte durée de vie des appareils dans le monde de l’électronique. Les appareils anciens sont en général en dehors de cette tendance, et sont conçus à la base pour offrir plus de résistance dans le temps. Un portable reconditionné peut ainsi représenter une meilleure affaire sur la durée par rapport à des produits flambants neufs, mais également moins résistants.

Le phénomène de l’obsolescence a un impact sur la vitesse de consommation des appareils électroniques. Aujourd’hui, l’offre des produits est diversifiée, la concurrence entre marques est féroce, et le consommateur croule littéralement sous l’influence de la mode et des tendances. Les appareils durent bien moins que par le passé, et les fabricants ont sur ce point une responsabilité claire.

Si l’utilisateur a d’abord longtemps été perçu comme impuissant face aux appareils électroniques et à leur obsolescence, il est aujourd’hui clair que dans une démarche plus responsable, le consommateur doit également faire de son mieux. Réparer les appareils défectueux plutôt que d’en acheter systématiquement de nouveau, considérer l’alternative de la seconde main, et ne pas céder aux effets de mode peuvent être des attitudes qui changeront la tendance.

L’essentiel pour les personnes qui font le choix d’appareils reconditionnés, est de vérifier autant que possible les produits avant achat définitif, en prenant par exemple la précaution de s’assurer d’une garantie minimale en cas de pannes.

Les produits de seconde main sont une belle alternative pour dépenser moins, et pour moins d’impact sur l’environnement.

La tendance du reconditionnement

Le reconditionnement des appareils électroniques représente un marché de plus en plus important dans le monde. Dans la même lancée que le recyclage informatique en général, le recyclage électronique (et plus précisément celui des smartphones) séduit de manière croissante.

Les avantages à opter pour un produit de seconde main sont évidents : les prix attrayants, et la possibilité de détenir un appareil souvent issu de marques prestigieuses sont de beaux atouts.

Il est important de noter que si les appareils électroniques sont de plus en plus performants sous tous les aspects, cette sophistication s’accompagne de prix record. Mais, bien souvent, il ne s’agit pas d’une évolution concrète ou d’une plus-value profitable au client. Le surplus important à dépenser par rapport à un appareil moins tendance n’est justifié que par la nouveauté, et non pas par les réelles différences de performance.

Les appareils considérés comme dépassés par la mode, mais toujours performants sur un plan purement objectif doivent ainsi conserver leur valeur au regard de ceux qui souhaitent faire des choix plus responsables.

Une démarche bénéfique pour l’environnement

Pour l’environnement, il est plus que souhaitable que cette tendance perdure et se répande dans le monde.

Pour aider en matière de recyclage électronique notamment, des entreprises spécialisées sensibilisent et proposent leurs services, pour des prestations salutaires autant pour les consommateurs que pour l’environnement. Dans le domaine du recyclage au Québec, InfoLiquidation s’érige par exemple comme une référence montante. Spécialisé dans le recyclage, Infoliquidation s’attelle à informer, à proposer son expertise, et à accompagner les consommateurs désireux de faire des choix plus judicieux dans leur démarche.

 

0 Comments

Postez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.